Une question ? Contactez-nous :
09 83 39 47 52 (appel non surtaxé)

contact@preveo.fr

Qu’est-ce qu’un médecin traitant ?

☎ 09 83 39 47 52 ✉ contact@preveo.fr

médecin traitant

médecin traitant

Qu’est-ce qu’un médecin traitant ?

Le médecin traitant est un professionnel de santé qui a pour vocation d’accompagner son patient sur la durée.

Il assure ainsi le suivi médical régulièrement.

Grâce à la bonne connaissance de ses patients et de leurs dossiers médicaux, il a ainsi pour missions principales :

  • Assurer les soins du patient : consultation, examen, prescription médicale, etc..,
  • Conseiller et faire des préconisations de santé à ses patients,
  • Garantir un suivi régulier,
  • Orienter le patient vers un médecin spécialiste si besoin,
  • Déclarer dans certains cas une ALD (Affection Longue Durée).

Votre médecin traitant est donc le premier professionnel à consulter pour obtenir un avis médical ou renseignement sur votre santé.

Quels professionnels peuvent être déclarés médecin traitant ?

Contrairement aux idées reçues, le médecin généraliste n’est pas le seul professionnel pouvant être déclaré comme médecin référent.

Ainsi, de nombreux professionnels peuvent l’être, soit :

  • Médecin généraliste,
  • Médecin spécialiste (ophtalmologue, gynécologue, cardiologue, etc..),
  • Les médecins urgentistes,
  • Les médecins exerçant en profession libérale,
  • Un médecin hospitalier,
  • Un médecin salarié d’un centre de santé.

Il est néanmoins important de préciser qu’un médecin, peut importe son statut ou activité, peut refuser un nouveau patient.

C’est souvent le cas pour une question d’organisation, un manque de temps ou si le professionnel a déjà de nombreux patients en suivi.

Il peut également refuser de réaliser un acte médical précis, même auprès de sa patientèle, si celui-ci ne correspond pas à son éthique, son savoir-faire, ses valeurs ou ses convictions.

Bien entendu, le refus ne peut absolument pas être motivé par un motif discriminatoire.

Est-il obligatoire de déclarer un médecin référent ?

Non, ce n’est pas obligatoire.

Cependant, avoir un médecin traitant (appelé aussi médecin référent) est fortement recommandé.

En effet, il est tout d’abord plus pertinent d’être conseillé par un professionnel de santé qui connait son patient et son dossier médical (antécédent, traitement actuel, soins en cours, etc..).

C’est également recommandé pour obtenir une meilleure prise en charge par l’assurance maladie. En effet, la sécurité sociale participe au remboursement des visites médicales, mais minore sa participation si le patient ne consulte pas son médecin de référence.

De ce fait, le taux de remboursement est de 70% pour une consultation chez son médecin traitant, contre 30% chez un autre médecin.

C’est ce qui est ainsi appelé le parcours de soins.

Exemple de prise en charge par l’assurance maladie :

Consultation chez le médecin traitant

  • Consultation généraliste : 25 €
  • Taux de remboursement : 70 %
  • Franchise médicale : 1 €
  • Soit un remboursement de : 16,50

Consultation chez un autre médecin

  • Consultation généraliste : 25 €
  • Taux de remboursement : 30 %
  • Franchise médicale : 1 €
  • Soit un remboursement de : 6,50

Il est donc vivement conseillé de privilégier une visite médicale chez son médecin référent, dans le respect du parcours de soins.

A noter également : la complémentaire santé, si souscrite, va elle aussi minorer son remboursement si le patient ne consulte pas son médecin référent.

Exceptions à la minoration de remboursement, pour une consultation chez un médecin traitant

Quelques exceptions au parcours de soins lié au médecin traitant existent.

Ces exceptions permettent notamment au patient de ne pas subir la minoration de remboursement appliquée par l’assurance maladie.

On peut ainsi citer :

Les mineurs de moins de 16 ans

Ils ne sont pas concernés par la minoration en cas de non-respect du parcours de soins.

Ainsi, le taux de remboursement par la sécurité sociale est inchangé, soit 70% .

Néanmoins, il est à préciser que les mineurs ne peuvent avoir qu’un seul et unique médecin traitant.

Ainsi par exemple, dans le cas d’une séparation des parents ou de plusieurs résidences éloignées, il n’est pas possible d’avoir plusieurs médecins.

Les urgences médicales

En cas de visite médicale d’urgence chez un médecin, la minoration ne s’applique pas.

Il convient néanmoins que le médecin visité indique bien le caractère d’urgence sur la feuille de soins transmise à l’assurance maladie.

Absence du médecin traitant

Dans le cas d’une absence du médecin traitant, il est possible de consulter un autre professionnel sans subir la minoration.

Celui-ci doit cependant bien l’indiquer sur la feuille de soins, en précisant le motif : Médecin Traitant Remplacé (ou MTR).

Comment déclarer un médecin traitant ?

Pour déclarer un médecin référent à la sécurité sociale et donc obtenir un meilleur remboursement des soins. deux méthodes sont possibles :

  • Remplir et transmettre à l’assurance maladie le Cerfa n°12485*03.
  • Demander au médecin de réaliser la demande auprès de l’assurance maladie.

Si besoin, le Cerfa est également en téléchargement gratuit ici :

Ces articles pourraient vous intéresser :

Pour aller plus loin

bilan conseil assurance

Bilan de vos assurances

preveo nous contacter formulaire

Une question ?

assurance travailleur indépendant

S’inscrire à la Newsletter

formule santé

Preveo Assurances, courtier en mutuelle santé à Lyon pour les particuliers, indépendants et entreprises.

Habilitation Professionnelle émise par l’ORIAS (Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance), numéro 21006010.